Ishola, une perle africaine sur Afreecom

Renouer avec la splendeur de l’Afrique et faire découvrir tout le talent de ce continent, voilà le projet que Meiro Hassan met en œuvre depuis 2016 avec sa marque de sandales Ishola. Prononcer ce nom ou même le voir écrit suffit déjà à nous embarquer vers l’inconnu, comme pour un voyage vers une destination secrète.  

Ishola, apprend-on, est un mot yoruba qui signifie l’oeuvre de Dieu, c’est un prénom pour une fille comme pour un garçon, et c’est le nom de l’entreprise lancée par Meiro entre la France et le Kenya, tissant un lien entre deux cultures de part et d’autre de l’océan. 

« Je propose des sandales authentiques et originales pour femmes, explique Meiro dans une interview. https://bpifrance-creation.fr/entrepreneur/temoignage-invite/meiro-hassan-reinvente-sandale-ethnique-chic-0. Ma valeur ajoutée repose sur le métissage de deux savoir-faire, africain et occidental. J’ai toujours souhaité partager cette double richesse culturelle. Chaque sandale est unique par son travail artisanal et tout est fabriqué à la main. C’est dessiné en France par mes soins, assemblé avec tradition au Kenya et finalisé avec le raffinement français à Paris. »

Un beau voyage

Ishola a une jolie histoire à raconter, au-delà de celles que l’on peut s’inventer en chaussant d’élégantes sandales au cuir délicat et ornées de perles subtilement ethnique-chic. 

En 2016, Meiro Hassan, elle-même née au Cameroun et porteuse  d’un métissage culturel puisqu’elle a grandi en France, travaille en France dans le secteur commercial pour de grandes marques de produits alimentaires. Elle fait un voyage au Kenya au cours duquel elle rencontre des femmes Masaï et s’émerveille de leur savoir-faire et de la créativité de leur travail artisanal, notamment dans la perle. Elle ramène en France une dizaine de paires de sandales réalisées par ces femmes, et les vend dans la foulée. 

Le succès est évident mais un second voyage au Kenya et un autre test, plus important, en France lui font sauter le pas : Meiro décide de créer sa marque en France et de lancer un pont entre ces deux mondes, d’unir la tradition et le savoir-faire masaï aux exigences du marché occidental :  

« Je souhaite que chaque femme qui chausse une paire d’ISHOLA soit l’ambassadrice de ce savoir-faire, et fasse vivre ce trait d’union. » 

Ses collections de sandales ne passent pas inaperçues avec leur élégante originalité, qui suffisent à magnifier une femme tout au long de l’été. En tissant sa toile sur le marché français, Meiro contribue aussi aux revenus et à la notoriété des artisans masaï. 

Et désormais, Ishola nourrit une nouvelle ambition, celle de partir à la conquête des femmes sur le continent africain. Avec le concours d’Afreecom, qui œuvre à la distribution de ces produits en Afrique, Meiro tire un nouveau fil, celui de la valorisation du savoir-faire et de la création africaine sur ses propres terres. Bon voyage ! 

Retrouvez les produits ISHOLA ici : https://www.afreecom.net/list/la-sandale-bijou/1

2 Comments

  1. http://Yama 9 mars 2020 at 12 h 20 min

    Très beaux produits, j’adore


    1. 23 avril 2020 at 14 h 01 min

      Merci pour elle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *